Les 'autres' votations américaines

Cela pourrait passer inaperçu dans la liesse internationale de voir Obama élu, mais les citoyens américains ont voté en même temps sur pas mal d'autres enjeux, dont certains auraient peut-être fait les gros titres en d'autres circonstances.

Dans le Colorado, on a présenté au peuple une loi qui aurait reconnu le statut de personne dès la conception. Selon le compte actuel il l'ont refusée à 73%.

Le Michigan a accepté une mesure autorisant la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines issues d'embryons surnuméraires de la fertilisation in vitro.

Le Dakota du Sud a rejeté une mesure qui aurait interdit l'avortement sauf en cas de viol ou d'inceste. Traditionnellement moins opposée, la Californie compte de son côté les voix sur une mesure qui exigerait que les médecins avertissent les parents (ou un autre adulte apparenté) d'une mineure au moins 48h avant de pratiquer un avortement.

Plusieurs états ont voté sur des lois interdisant le mariage homosexuel. L'Arizona et la Floride ont accepté ces interdictions, ainsi que la Californie où un refus était très attendu. L'Arkansas a accepté une loi leur interdisant l'adoption, en l'interdisant dans la foulée aussi au couples hétéro non mariés.

Le Michigan a aussi accepté l'usage médical de la marijuana.

Dans l'état de Washington (ne pas confondre avec la ville), le peuple a accepté à 59% d'autoriser, dans certaines conditions, l'assistance médicale au suicide. Cet état rejoint ainsi l'Oregon, la Hollande, la Belgique, et bien sûr la Suisse, où l'on reparle ces temps aussi d'assistance au suicide dans nos média justement.

Et finalement, pour mettre fin à l'idée qu'il n'y a qu'en Suisse qu'on est capables de se voter à soi-même des impôts plus élevés, les habitants du Massachusetts viennent de le faire aussi! Ouf, on se sent moins seuls tout à coup...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez vous identifier au moyen des options proposées, ou laisser un commentaire 'anonyme' si vous ne voulez pas les utiliser. Évidemment, dans ce cas vous pouvez quand même nous dire qui vous êtes.