50% protons

Les fêtes, c'est un bon moment pour se rappeler qu'on reproche souvent à la compréhension scientifique du monde de manquer de sens du merveilleux. De poésie. De morale. Et d'empathie.

C'est paradoxal, parce qu'en fait nous savons grâce à la découverte des particules élémentaires une chose ébouriffante: nous partageons la plus intime de nos structures avec tout ce qui se trouve dans l'univers.

De quoi, si l'on voulait en faire un exercice spirituel, parler d'un chemin vers l'empathie avec les pierres...

Je ne dis pas ça pour vous encourager, mais en tout cas, avouez que voilà une connaissance où le sens du merveilleux ne manque pas. Imaginez: vous et moi et l'ordinateur sur lequel vous lisez cela, le sol sous vos pieds, et cette magnifique sculpture de Andy Goldsworthy, sommes faits, à la base, des mêmes ingrédients. Pour faire très très simple: presque 50% protons, presque 50% de neutrons, et une fraction de % d'électrons. Mais quoi qu'il en soit, le cerveau qui a créé la sculpture de l'image est fait, à la base, des mêmes particules que les pierres. D'atomes nées dans le cœur d'une génération précédente d'étoiles. Comme l'a récemment dit un physicien de bonne humeur: "Oubliez le Christ, les étoiles sont mortes pour que vous puissiez être ici aujourd'hui". Et cela nous unis avec tout l'univers connu (attention, cette vidéo vaut le détour). Comment? Une très brève introduction est présentée ici.

En fait, nous partageons bien plus que les mêmes sortes de particules. Nous partageons littéralement les mêmes. Incroyable? Rappelez-vous de quelque chose qui vous est arrivé il y a, disons, 10 ans. Quelque chose que vous pouvez vous rappeler avec les couleurs, les sons, les odeurs, comme si vous y étiez. Et pourquoi pas? Puisque vous y étiez vraiment. Sauf que...vous n'y étiez pas. Bon, OK, vous y étiez. Mais aucuns des atomes qui vous constituent aujourd'hui ne faisaient alors partie de vous. Notre matière est constamment en train d'être échangée avec notre environnement. Au bout d'un temps suffisamment long 'nous' avons été intégralement remplacés. Alors bien sûr, notre structure 'nous' maintient dans la durée. Mais nous partageons, à cette échelle, littéralement les mêmes éléments que le reste du monde. La matière nous traverse, et ne se réunit que temporairement pour être 'nous'.

Ce monde, nous ne le voyons pas à l'œil nu. Probablement parce que voir la différence entre nos mains et le mur est plus utile que voir les similitudes. Mais ces similitudes sont là. Avec pour nous, en plus, la capacité de nous en rendre compte. Quelle chance...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez vous identifier au moyen des options proposées, ou laisser un commentaire 'anonyme' si vous ne voulez pas les utiliser. Évidemment, dans ce cas vous pouvez quand même nous dire qui vous êtes.