100% êtres vivants

Je vous parlais l'autre jour d'empathie avec les pierres. Eh bien vous vous en doutiez, nous partageons encore davantage avec les êtres vivants.

Cette fois, ce n'est pas la physique des particules, mais la génétique qui nous l'apprend. Car à quelques exceptions près, le code génétique est universel dans toutes les formes de vie découvertes jusqu'à présent. Et cela signifie que l'on peut y tracer des filiations à travers toute l'humanité, et tout le vivant. Génétiquement parlant, vous êtes un membre de l'espèce homo sapiens. Vous partagez des ancêtres avec la totalité de la population du globe, vos ancêtres ont probablement vécu sur plusieurs continents, certainement parlé une multitude de langues dont certaines existent encore aujourd'hui sans que vous soyez du tout capable de les comprendre.

En bonus, vous êtes apparenté à toutes les formes de vie découvertes à ce jour. C'est finalement ça, la réponse à l'idée que la génétique irait de pair avec la 'culture individualiste' par le biais de la connaissance de soi. Aucune connaissance de soi en génétique sans voir émerger l'interconnexion de toute la vie. Les singes sont vos cousins. Vous le saviez bien sûr. Mais le platane aussi. Et les algues, le corail, la levure de bière. Oh, cousins éloignés bien sûr. Mais cousins tout de même. Si vous avez du temps pendant les vacances, profitez-en pour lire le magnifique livre 'The Ancestor's tale - a pilgrimage to the dawn of life' (traduit en français ici).... ou bien si vous vivez près de Genève allez voir l'expo 'Génome': elle vient justement d'être prolongée et, franchement, elle vaut la peine. Ou bien allez voir d'autres œuvres d'Andy Goldsworthy. On en sort tout changé...

2 commentaires:

Jude a dit…

Qu'on soit tous faits avec les mêmes "legos" (c'est valable pour le message précédent aussi), je trouve personnellement que ça ne change pas grand chose. Je trouve même au contraire que ce qui est beau est que ça produise de la différence !

Petite analogie de chercheur en intelligence artificielle : tous les jeux vidéos utilisent les mêmes principes de programmation, s'exécutent sur les mêmes genres d'ordinateurs composés des mêmes types de transistors, ce qui ne veut pas dire qu'ils se valent !

Samia a dit…

Eh oui, on peut voir les différences et on peut voir les similitudes. Mais il est justement fascinant que l'on puisse faire l'un et l'autre. Ou même, comme vous le proposez, les deux à la fois. Et il faut justement parfois se le rappeler, dans notre tendance à voir principalement les différences.

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez vous identifier au moyen des options proposées, ou laisser un commentaire 'anonyme' si vous ne voulez pas les utiliser. Évidemment, dans ce cas vous pouvez quand même nous dire qui vous êtes.