Profondites

J'ai profité des vacances pour revoir l'excellente conférence du philosophe Daniel Dennett sur L'évolution de la confusion. Il y parle beaucoup de religion, et brosse un tableau fascinant de l'étrange phénomène des membres du clergé qui ne croient pas en Dieu. Au passage, il décrit une forme d'expression qui semble exotique à première vue, mais que vous allez reconnaître, vous verrez. Il appelle ça une 'deepity'. Ma traduction sera forcément approximative, mais appelons ça une 'profondite'.

Comme le nom anglais le suggère, une profondite est une idée triviale qui semble profonde. Le terme français suggère autre chose: c'est une idée malade. Pas nécessairement gravement, mais malade, et possiblement (parfois, peut-être) contagieuse.

Voici la définition de Dennett: une 'profondite' est une déclaration qui peut être comprise de deux manières différentes, et dont l'effet est de superposer, de maintenir en équilibre, ces deux sens chez l'auditeur. Un de ces deux sens est vrai, mais trivial. L'autre est faux, mais serait énorme s'il était vrai.

Il mime dans sa conférence la réaction de l'auditeur. 'Ah oui, je suis d'accord avec ce truc...hmmm...voyons.......wooouuuuaaaaAAAAAWWW!!!!'.
Mais évidemment c'est une illusion mentale. Il donne deux exemples:

1) "L'amour n'est qu'un mot"
2) "Dieu n'est aucun être du tout"

Le premier se déconstruit ainsi:
a) 'Amour' n'est qu'un mot: OK, et puis? 'Arbre', 'sourire', 'basilic', ne sont aussi que des mots.
b) L'amour est un mot: woouuaaa....non, stop, attendez, vous je ne sais pas, mais moi je n'ai encore jamais essayé de trouver ce genre de chose dans un dictionnaire...

Pour le deuxième exemple, c'est un peu plus compliqué et ça mérite de regarder la video.

Mais ce qui m'a surtout frappée, c'est que les profondites ...ben une fois qu'on sait les reconnaître, on les retrouve un peu partout. Et pour faire le ménage chez soi comme il se doit, on en trouve pas mal dans des énoncés moraux. Plein, en fait. Je ne vais pas être exhaustive; si vous en trouvez d'autres elles sont bienvenues dans les commentaires. Mais voici quelques exemples:

"Les animaux ont des sentiments, comme nous"
a) Les animaux ressentent des choses, et nous aussi.
b) Tous les animaux ont une vie intérieure identique à la nôtre.

a) est vrai, et peut effectivement être une raison de ne pas faire n'importe quoi aux animaux.
b) est manifestement faux, mais visiblement on ne s'en rend pas toujours compte... et cela a parfois des effets indésirables.

"Un embryon est un être humain"
a) Un embryon est issu, fait partie, de l'espèce homo sapiens.
b) Un embryon est tout ce qu'est aussi un être humain adulte.

a) est vrai, mais tout seul cela n'a que très peu d'implications morales. On ne traite pas le sang humain, ou d'autres tissus vivants, comme de la viande c'est vrai. Mais on jette sans état d'âme les cheveux que l'on coupe et il sont aussi issus de l'espèce homo sapiens. Si l'on cherche une raison de protéger un embryon humain, il faudra donc en chercher une autre.
b) est manifestement faux, mais là aussi on ne s'en rend pas toujours compte...et là aussi parfois certains effets sont indésirables.

Les profondites, en éthique c'est assez dangereux. D'abord, parce que c'est très très tentant. Une profondite est une stratégie pour obtenir de l'auditeur une approbation admirative, immédiate, sans passer par l'esprit critique. En d'autres termes, c'est un raccourci argumentatif. Raaaaah, il faut se retenir. Mais se retenir est particulièrement important. Utiliser ce genre de raccourci c'est franchir le pas qui sépare la recherche de la meilleure solution éthique ... de l'idéologie. C'est aussi, du coup, envoyer le message qu'on peut sans autre laisser de côté l'esprit critique, être déraisonnable, lorsqu'il s'agit d'éthique. Une assez mauvaise idée, dirons-nous, que cela...

L'image? Vous devriez être capable d'en extraire au moins deux énoncés maintenant, non?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez vous identifier au moyen des options proposées, ou laisser un commentaire 'anonyme' si vous ne voulez pas les utiliser. Évidemment, dans ce cas vous pouvez quand même nous dire qui vous êtes.